Sélectionner une page

 LE TRAIT – Episode 39 – Hot’ELLE 

C’est la première fois qu’un magazine se lance dans l’hôtellerie. « Elle » a désormais son hôtel à Paris, près de l’Arc-de-triomphe. Une jolie bâtisse discrète nichée dans le 17e arrondissement, rue Brey, et une grande porte en bois qui permet d’accéder à Maison Elle, autrefois l’hôtel Flanelles …après avoir sonné. Un bar intimiste, une grande bibliothèque-cheminée, dans les tons noirs et gris, enveloppée de lumières indirectes. Une boutique-hôtel cosy de 25 chambres et une suite, où il est aussi possible aussi de venir simplement prendre un thé et une pâtisserie-maison (Nicolas Paciello), faire son cours de Yoga (Caroline Fauquette), se rendre au spa (Docteur Hauschka).  « Maison Elle » deviendra aussi un lieu de rencontres et d’évènements. Des collaborations avec des designers sont également envisagées pour  la boutique.

Tout est dit de l’ « expérience Maison Elle » souhaitée par Anne Billaz, PDG de Lagardère Active Entreprises et Pascal Donnat, PDG de Valotel. Mais c’est Pascal Donnat qui a d’abord sollicité Lagardère. Cela n’allait pas de soi. Comme hôtelier, il a eu envie de faire du « cobranding » avec une marque connue du grand public et « Elle » lui paraissait tout indiquée. Il a fallu convaincre le groupe Lagardère, parce que transformer une marque de magazine, a fortiori déjà forte comme « Elle », en une marque d’hôtels reste un défi de taille. Le projet a mis quelques années à voir le jour. En s’adressant à « Elle », Pascal Donnat mobilisait les valeurs du magazine : le combat en faveur des droits des femmes, mais aussi la diffusion de l’art de vivre français, le mythe de la parisienne insolente, chic mais décontractée. L’iconographie du lieu le rappelle. « Elle hospitality » a fait appel à Laurent Bardet (Agence Laurent et Laurence).

Maison Elle a vocation à s’étendre, Amsterdam, Bruxelles… « Elle hospitality » souhaite également ouvrir des « Elle hôtels » (gamme supérieure) au Mexique prochainement, en Chine. Une façon de diffuser l’esprit français.

Dans cette épisode, Anne Billaz et Pascal Donnat nous racontent avec une émotion non-feinte et un enthousiasme communicatif l’aventure Maison Elle…

Verbatim

« Nous nous sommes dit : Et si « Elle » était une marque d’hôtel : à quoi cela pourrait-il ressembler ? »

« Un magazine rentre dans votre intimité. « Elle » est très proche de ses lecteurs. L’expérience hôtelière ; c’est cette même expérience d’intimité. Il fallait créer des liens avec le magazine ».

« Les boutiques-hôtel, c’est tendance, mais Maison Elle c’est surtout un établissement pas trop grand, pas trop bruyant qui prend soin de nous quand on voyage. Le choix du mot « maison » n’est pas un hasard ».

« Au départ, on se disait que, pour le choix des designers, on voulait des noms …. Mais finalement, « Elle » est déjà une marque très forte. On s’est rendu compte qu’on avait plutôt besoin de designers qui pourraient traduire nos valeurs au travers du design. « Maison Elle » n’est pas l’hôtel de tel ou tel designer, mais bien Maison Elle ».

Questionnaire de Proust :

Anne Billaz, PDG Lagardère Active Entreprises

Occupation idéale

Voyager pour découvrir de nouvelles cultures (l’art culinaire , le savoir faire , leur histoire …) avec les gens que j’aime afin de pouvoir partager ces découvertes

Le pays où j’aimerais vivre

Après la France, Le Japon où j’ai eu la chance d’aller plus d’une vingtaine de fois pour le travail . A chaque visite je suis séduite par le raffinement et la délicatesse de leur culture.

Un /des Créateurs (au sens large)

De nombreux créateurs mais si je devais faire un choix : Marithé François Girbaud pour leur audace dans la création et leur style avant-gardiste , Jean- Paul Gauthier pour sa pièce iconique la marinière repensée à chaque saison , Michael Jackson pour avoir révolutionné le monde de la musique avec ses clips videos , Frida Kahlo pour ses autoportraits bouleversants et Niki de Saint Phalle pour ses œuvres colorées monumentales et toutes les 2 pour leur engagement

Une couleur

L’indigo pour son intemporalité

Mes héros-héroïnes fiction/vie réelle

Toutes les personnes qui ont le courage de leurs opinions au péril de leur vie

Ce que je déteste le plus

L’injustice , le radinisme et l’intolérance

Ce que j’apprécie le plus chez les autres

La générosité de cœur, l’ouverture d’esprit , la joie de vivre

L’état présent de mon esprit

Optimiste car je crois dans l’homme , à sa capacité à s’adapter et à faire évoluer les choses dans le bons sens

La faute qui m’inspire le plus d’indulgence

Toute faute si celle-ci permet de grandir

Ma devise

« Girls can do anything »

Le monde de demain en quelques mots ?

Un monde plus respectueux de l’homme et de la nature

Pascal Donat, PDG de Valotel

Occupation idéale

Par une belle journée de printemps, faire la cuisine pour les gens que j’aime

Le pays où j’aimerais vivre

N’importe où, pourvu que ce soit avec ELLE 😉 (la femme que j’aime)

Un /des Créateurs (au sens large)

Des artistes qui ont profondément bouleversé notre vision du monde en imposant une esthétique résolument nouvelle : comment un Magritte a transformé notre vision du corps, un Mondrian qui nous a fait aimer les formes géométriques ou un Arman qui a repensé notre rapport aux objets.

Mais j’ai également un immense respect pour ceux qui ne créent pas mais perpétuent la tradition du d’un savoir faire manuel ancestral. Je pense aux artisans de talent qui travaillent la pierre, le bois…

Une couleur

Terracota : c’est pour moi la couleur de la terre mélangée au soleil

Mes héros-héroïnes fiction/vie réelle

Eugène de Rastignac (héros balzacien), ou Georges Duroy, le héros de Bel-Ami (Maupassant), ont longtemps fait rêver le jeune provincial que j’étais : ils étaient jeunes et séduisants, rêvaient de se faire une place à Paris.

Mais çà, c’était avant…

Aujourd’hui, le seul qui me vienne à l’esprit serait… Jésus !

Ce que je déteste le plus

La bêtise et l’avarice

Ce que j’apprécie le plus chez les autres

Un cœur sincère

L’état présent de mon esprit

L’enthousiasme (c’est de famille !) 

La faute qui m’inspire le plus d’indulgence

La faute de goût, car elle est subjective, humaine et par conséquent profondément touchante.

Ma devise

N’aie pas peur

Le monde de demain en quelques mots ?

Inédit, complètement réinventé : nous entrons dans une phase de changement historique aussi profonde que l’invention de l’écriture ou la mécanisation de l’agriculture. C’est le moment d’ouvrir nos yeux, notre esprit… et nos cœurs.

Dédicace

Interviews Récentes

Le Trait-Episode 43- Signé Pierre Minassian

Le Trait-Episode 43- Signé Pierre Minassian

Le Trait-# 43- Signé Pierre Minassian -Signé Minassian Une petite cinquantaine, Pierre Minassian, air vif et toujours juvénile, est aujourd’hui l’un des grands noms de l’architecture (il a créé son agence AUM, à Lyon en 1999 seulement). S’attelant à ses débuts à la...

lire plus
Le Trait – Ep# 42 – Alexia Leleu, un roman français

Le Trait – Ep# 42 – Alexia Leleu, un roman français

Le Trait  #42- Alexia Leleu, Un roman français   Il faut rencontrer Alexia Leleu, 4ème génération, pour entendre l’histoire totalement rocambolesque de sa famille, à l’origine d’une des plus grandes réussites de l’art déco entre 1910 et 1973. Alexia Leleu, quadra...

lire plus
Le Trait  #41- Sylvie Lancrenon, Traqueuse de beauté

Le Trait  #41- Sylvie Lancrenon, Traqueuse de beauté

Le Trait  #41- Sylvie Lancrenon Traqueuse de beauté Elle plante ses yeux dans les vôtres et essaye de vous percer à jour. Blonde, menue, l’œil brillant et rieur, discrète, Sylvie Lancrenon, la photographe préférée des personnalités – elle a photographié les plus...

lire plus